Henri Cartier-Bresson : le pionnier du photojournalisme !

Publié le : 27 mai 20214 mins de lecture

Le prodige historique Bresson est célèbre pour ses prouesses en photographie et en journalisme. Ce personnage de nationalité française possède une double casquette et un matériel photographique fétiche de la marque Leica pour travailler. Depuis ses années glorieuses, de grandes marques sont passées devant sa caméra et l’histoire n’a pas manqué de marquer ces faits.

Bresson, le pionnier du photojournalisme

Le célèbre pionner français du photojournalisme a commencé à se faire connaitre dans le monde de la photographie en se procurant un appareil photo de la marque Leica dans son pays natal. Il a visité des pays africains comme la Côte d’Ivoire, le Togo, le Cameroun ou encore le Soudan en 1930. Étant un véritable fanatique de l’art, il s’est équipé d’une optique de 50 mm pour embellir ses clichés avec son talent de photographe. De nombreuses célébrités comme Coco Channel ou encore Marilyn Monroe ont collaboré avec Henri Cartier-Bresson durant ses voyages. Un passage en Amérique lui a d’ailleurs permis d’intégrer le monde du cinéma en devenant attaché de réalisateur en 1936 dans le long métrage « La vie est à nous » de Jean Renoir. En effet, le passage de Bresson aux États-Unis a été fructueux du côté des savoirs cinématographiques. L’Espagne vient s’ajouter à son palmarès de pays visités où il assiste à la fameuse guerre civile. Deux films dont “With the Abraham Lincoln Brigade in Spain” sortie en 1937, et « L’Espagne vivra » paru une année après le précédent, figurent parmi les fruits de son voyage en catalogne. Le photojournaliste réalise également un documentaire intitulé « La victoire de la vie » pour concrétiser ce voyage en territoire espagnol. Henri Cartier-Bresson est un passionné de l’actualité qui n’a cessé de parcourir le monde. Sa réputation s’est rapidement accrue en 1947 en créant la première société de photojournalisme mondiale.   

La vie de photographe de Bresson

Pour Henri Cartier-Bresson, photographier c’est afficher sur une même image les émotions, la personnalité et la beauté. Le photojournaliste est souvent désigné comme photographe humaniste de par la caractéristique de ses clichés mettant en avant l’humanité. Ce prodige de la photographie a même eu l’honneur de voir l’auteur Gandhi devant son objectif en Inde avant que ce dernier ne quitte ce monde. Bresson a dédicacé en 1948 « Père de la nation » à Gandhi durant les funérailles ce dernier.

Les derniers instants de Bresson

Dès son plus jeune âge, Henri Cartier-Bresson s’est pris de passion pour les arts. Durant sa jeunesse, il s’est surtout intéressé à la peinture. Cet intérêt pour les beaux-arts lui a permis d’adhérer au groupe des surréalistes. Plus tard, Bresson s’est intéressé à la photographie et s’est initié dans le domaine. Après une vie entière dédiée au photojournalisme, Henri s’est résigné exclusivement à dessiner et à photographier des paysages et des portraits. Durant ses périples, Bresson a aussi visité la Russie et l’Allemagne. L’artiste et journaliste français a alimenté la flamme de sa passion pour l’art jusqu’à son dernier souffle en 2004.

Plan du site